Comment gérer ses liquidités? | Guide financier pour les PMEs

La pandémie de Covid-19 a introduit de nouveaux défis dans la vie des petites et moyennes entreprises (PME) en instaurant un climat d’insécurité. Au cours des derniers mois, plusieurs entreprises ont dû se serrer la ceinture et adapter leur modèle d’affaires pour joindre les deux bouts. Les paiements qui s’accumulent, les ventes qui diminuent…  la liquidité de plusieurs entreprises en ont pris un bon coup.

Le flux de trésorerie est l’un des indicateurs les plus importants de toute entreprise, car il est utilisé pour analyser la santé financière d’une compagnie et sa capacité à faire face à ses obligations financières. Sa bonne gestion implique non seulement d’avoir une comptabilité en ordre, mais aussi de prendre les bonnes décisions concernant les réserves à conserver pour opérer l’entreprise. Pour cette raison, l’administration de la trésorerie devient souvent une tâche assez compliquée. Heureusement, si vous suivez ces 7 conseils pratiques d’entrepreneur, vous serez en mesure de mieux gérer vos liquidités.

7 conseils pour améliorer la gestion de vos liquidités

Le contrôle de la trésorerie est essentiel dans toute entreprise, et le manque de liquidité est la principale raison pour laquelle les entreprises cessent d’exister. C’est pourquoi s’assurer d’être en mesure de respecter vos obligations de paiements envers vos fournisseurs, de payer les échéances de votre prêt et la masse salariale devrait faire partie de vos principaux objectifs. Après tout, les retards de paiement, en plus d’être coûteux, nuisent à l’image et à la crédibilité de votre entreprise. La bonne gestion de la trésorerie vous permettra de connaître votre pouvoir d’achat, les modalités de paiement qui vous conviennent ainsi que le crédit qui peut être accordé sur vos ventes.

1. Faites un plan de trésorerie prévisionnel

Toute entreprise devrait se fixer des objectifs à court terme, en tenant compte des variations saisonnières de son activité. Faire un plan de trésorerie, communément appelé Budget de caisse, vous permettra d’estimer combien d’argent votre entreprise va recevoir et dépenser pendant une certaine période de temps afin d’anticiper vos surplus ou manques. Pour créer votre plan, vous pouvez analyser les données historiques de votre entreprise ou de sociétés similaires à la vôtre, en appliquant des facteurs correctifs qui tiennent compte de la situation actuelle. N’oubliez pas d’inclure les coûts fixes et variables et, surtout, faites des prévisions réalistes. Vous avez dans la boîte à outils ici un petit outil pour vous aider en ce sens.

2. Faites un suivi de vos paiements et recouvrements

La plupart des entreprises ne règlent pas leurs factures dès réception et préfèrent reporter leur paiement à 60, 90 ou même 180 jours. Ce report peut amener à un risque de défaut qui sera coûteux pour l’entreprise. Pour cette raison, il est important d’avoir des modalités de paiement clair dans vos devis ou contrats, et de les répéter sur vos factures. Ensuite accordez une attention particulière aux retards de paiement, appelez vos clients, prenez des ententes particulières, mais ne laissez pas aller le recouvrement de vos comptes au bon vouloir de vos clients, maintenez la pression, mais restez polis. Ceux qui crient le plus fort (gentiment…) ont plus de chance de se faire entendre.

3. Contrôlez vos stocks

Le coût d’entreposage des stocks peut parfois être aussi élevé que le risque de devoir commander davantage. Dans les deux cas, il faut souvent payer les achats avant que la vente ne soit conclue et entraîne une pression sur les liquidités. Savoir à tout moment quels stocks vous avez et lesquels vous devez commander vous permettra d’éviter d’immobiliser de l’argent dans des stocks inutiles. Pour pallier à ces problèmes, il est judicieux d’investir dans un système de gestion permanent des stocks qui vous permettra de mieux prévoir vos achats. Il existe plusieurs applications abordables sur le marché, notamment Zoho Inventory.

4. Traitez bien vos prêteurs

 Le financement est un élément essentiel pour garantir la croissance des entreprises. Parfois, le développement continu des produits/services de l’entreprise nécessite des investissements importants. Il est donc important de maintenir une bonne relation avec vos prêteurs et de les informer ponctuellement de votre situation actuelle, de vos projets, en leur faisant part  de vos prévisions. De cette façon, ils vous feront davantage confiance et seront plus susceptibles de vous traiter favorablement si votre entreprise a besoin de soutien financier.

5. Obtenez un crédit si nécessaire

Une ligne de crédit ou un nouveau prêt bancaire peut aider à accélérer la croissance de votre entreprise. Les banques sont généralement disposées à prêter de l’argent à une entreprise à court terme si elles reçoivent un projet de contrat de service ou une lettre d’intention d’un partenaire financier. Un montage financier permet de réduire le risque pour le prêteur. Il permet de regrouper des fonds de plusieurs sources pour financer un projet. Surveillez les programmes de subvention. Le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises d’Investissements Québec (PACTE) ou le Programme de crédit aux entreprises de la BDC (PCE) pourraient vous être d’une grande aide.

6. Limitez vos dépenses au maximum

L’épargne est conditionnée par les dépenses. Si vous ne pouvez pas augmenter vos revenus à court terme, réduire vos dépenses est une excellente façon de contrôler votre trésorerie. Pour ce faire, il est important de contrôler la fréquence avec laquelle vous payez vos fournisseurs et de réfléchir à la possibilité de négocier des conditions de paiement plus flexibles. Mettez à jour votre comptabilité, surveillez les dépenses récurrentes comme les abonnements payés mensuellement sur vos cartes de crédit, partagez les frais de ressources moins occupés avec d’autres entreprises, sous-louez des locaux ou les vôtres, impartissez certaines fonctions. En regardant votre état des résultats, identifiez des pistes de réductions de dépenses.

7. Anticipez les problèmes avant qu’ils ne surviennent

Cette prévision implique de contrôler la situation financière de vos clients et fournisseurs, en plus de la situation actuelle du marché. Dans tous les cas, comme il s’agit d’une analyse complexe, l’idéal est de consulter un expert afin d’obtenir une modélisation financière. Ceci vous permettra de faire des analyses de scénarios, d’évaluer les risques de votre entreprise, d’estimer vos coûts et d’évaluer vos besoins de financement.

Besoin d’aide pour gérer les finances de votre entreprise?

Cofinia se spécialise dans la gestion comptable, financière et en intelligence d’affaires afin d’accélérer la croissance des PMEs. Nous optimisons la gestion d’entreprises en vous offrant des solutions personnalisées et en facilitant l’intégration d’outils technologiques tels que ZOHO. N’hésitez pas à nous si vous souhaitez obtenir plus d’information à propos de nos services!

Communiquez avec nous

#cofinia #cofiniaconseil #zohoone #zoho #finances #liquidites