Financement des PMEs | Qu’est-ce que l’autofinancement?

.

Il peut être ardu pour une jeune entreprise d’obtenir du financement en raison du risque encouru aux yeux des investisseurs et des institutions bancaires. Cependant, un moyen efficace d’augmenter ses liquidités peut être d’optimiser son cycle de conversion de l’encaisse.

En effet, plus vite vous vendrez votre produit, plus vite vous pourrez en produire davantage afin d’augmenter vos profits. Pour ce faire, nul besoin de contracter un prêt. Beaucoup de jeunes entreprises comptent aujourd’hui sur l’autofinancement. L’opération n’est pas sans risques, mais les avantages en valent la peine.                                                                                                                                                                                                                                                                          .

Qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ?

.

La capacité d’autofinancement (CAF) correspond à la valeur qui définit si oui ou non, une entreprise est apte à produire elle-même ses ressources internes.

L’analyse de cette valeur doit être faite afin de prévoir les risques financiers de l’autofinancement. Faire appel à un professionnel en finance est la meilleure alternative pour éviter les erreurs.

.

Qu’est-ce que l’autofinancement ?

.

L’autofinancement d’une entreprise signifie que celle-ci obtient des liquidités sans obtenir un financement via des tiers partis. Cette liquidité est obtenue via les fonds propres de l’entreprise, de sa rentabilité, par l’épargne et par son amortissement comptable.

L’entreprise n’a recours à aucune aide externe pour effectuer son activité. L’entreprise en question n’a donc pas besoin de :

          • Faire un prêt bancaire
          • Demander une subvention étatique
          • Faire appel à un investisseur

Bien entendu, choisir ce mode de financement peut comporter des risques :

          • Incapacité à gérer les imprévus
          • Pas de déduction fiscale
          • Cycle d’exploitation lent
          • Un flux de trésorerie lent

Cependant, les avantages peuvent être intéressants :

          • Pas de remboursement de prêts
          • Indépendance financière
          • Le monopole de la gestion et des décisions reviennent au dirigeant

 

Consulter un expert en gestion financière pour les PME

.

.

Pourquoi les jeunes entreprises ont elles recours à l’autofinancement ?

.

.L’autofinancement correspond au désir d’être libre de ses actions. Le dirigeant n’a pas à se plier à la volonté des actionnaires qui lui indiquent la stratégie à suivre pour « réussir ». Ses objectifs premiers restent alors respectés.

Une entreprise qui s’autofinance bénéficie de plusieurs avantages :

          • En cas de pertes, il n’y a aucun remboursement à faire 
          • Si l’activité est prospère, le dirigeant peut investir dans un autre projet et agrandir son entreprise 
          • Le dirigeant est le seul maître à bord

.

Qu’est-ce que le cycle de conversion de l’encaisse (CCC) ?

.

Le cycle de conversion de l’encaisse permet d’observer le nombre de jours dans lequel une compagnie est en mesure de convertir la réalisation d’une vente et donc une sortie de l’inventaire en argent (rotation de l’inventaire), de collecter ses comptes clients (rotation des comptes clients) et de payer ses comptes fournisseurs (rotation des comptes fournisseurs).

En fait, le CCC est la somme de ces trois composantes. Les trois composantes sont mesurées en nombre de jours.

.

Comment calculer le cycle de conversion de l’encaisse de votre entreprise ?

.

Le cycle de conversion peut être calculé par le gestionnaire ou le comptable de l’entreprise. Il lui suffit de recueillir toutes les données à prendre en compte dans l’opération. Tout entrepreneur faisant de l’autofinancement devrait d’ailleurs pouvoir maîtriser cette partie de la gestion de sa société. Pour ce faire, il faut considérer ces quelques points:

.

Le ratio de rotation de l’inventaire

.

Le ratio de rotation de l’inventaire est obtenu en multipliant le nombre de jours dans la période observée avec le ratio de l’inventaire moyen divisé par le coût des marchandises vendues annuellement.

L’inventaire moyen correspond à la moyenne du solde au bilan de l’inventaire en début d’année et de l’inventaire en fin d’année. Généralement, la convention veut qu’on observe le cycle de conversion de l’encaisse sur une base annuelle. On prend donc 365 jours dans notre période.

.

Le ratio de rotation des comptes clients

.

Le ratio de rotation des comptes clients est obtenu en multipliant le nombre de jours dans la période observée avec le ratio de comptes clients moyen divisé par le chiffre d’affaires annuel. Les comptes clients moyens correspondent à la moyenne du solde au bilan des comptes clients en début d’année et des comptes clients en fin d’année. On prend toujours 365 jours dans la période.

Un petit ratio de rotation des comptes clients suggère que la compagnie est capable d’obtenir le paiement rapidement auprès de ses clients. Une diminution de ces deux facteurs fait naturellement augmenter la liquidité de la compagnie, car ce cas de figure contribue à une conversion rapide des ventes en dollars.

.

Le ratio de rotation des comptes fournisseurs

.

Le ratio de rotation des comptes fournisseurs est obtenu en multipliant le nombre de jours dans la période observée avec le ratio de comptes fournisseurs moyen divisé par le coût des marchandises vendues annuellement.

Les comptes fournisseurs moyens correspondent à la moyenne du solde au bilan des comptes fournisseurs en début d’année et des comptes fournisseurs en fin d’année. On prend encore 365 jours. Le calcul des trois composantes nous permet d’obtenir le nombre de jours nécessaires à la transformation du compte de bilan associé en revenu ou en dépenses.

Un grand ratio de rotation des comptes fournisseurs tend à diminuer le cycle de conversion de l’encaisse et donc à augmenter les liquidités de la compagnie. En effet, un plus long ratio de rotation des comptes fournisseurs suggère que la compagnie étire le paiement des comptes fournisseurs en utilisant de façon optimale les modalités.

.

Le Cash Conversion Cycle

.

Le Cash Conversion Cycle correspond au (ratio de rotation de l’inventaire + le ratio de conversion des comptes clients – le ratio de conversion des comptes fournisseurs). Calculer votre cycle à l’aide de cette formule.

Une entreprise qui se finance à l’interne par une optimisation du cycle de conversion de l’encaisse va donc avoir un cycle qui tend vers zéro et qui peut même être négatif. En effet, de petits ratios de rotation de l’inventaire et des comptes clients suggèrent que la compagnie est en mesure de vendre rapidement son inventaire.

.

.

Obtenir une consultation financière gratuite

.

.

Importance du cycle de conversion de l’encaisse pour les petites entreprises

.

Le cycle de conversion de l’encaisse définit en combien de jours votre entreprise fait du profit. Connaître cette donnée est indispensable dans la gestion d’une entreprise.

.

Pourquoi étudier le cycle de conversion de l’encaisse ?

.

Il peut être pertinent d’observer le cycle de conversion de l’encaisse, mais pour avoir un pouvoir explicatif, ce ratio devrait être comparé à travers le temps, via le comparatif de trois composantes :

          • Le ratio de l’inventaire
          • Le ratio de conversion des comptes clients
          • Le ratio de conversion des comptes fournisseurs

Cette analyse peut donner une bonne idée de l’amélioration ou de la détérioration de la création de liquidités par l’interne. En effet, c’est le meilleur moyen de savoir si vous récupérez de l’argent assez vite ou trop lentement.

De cette manière, vous pourrez être plus rigoureux dans votre planification stratégique et le contrôle du risque opérationnel. Il vous sera alors plus aisé d’envisager un changement d’orientation ou une nouvelle stratégie afin d’augmenter votre profitabilité.

.

Besoin d’accompagnement pour votre gestion financière ?

.

Gérer les points juridiques et financiers d’une entreprise n’est pas une tâche accessible à tous. Beaucoup trop d’enjeux en dépendent. Si vous considérez l’autofinancement, il est plus sage de confier le travail à un expert dans le domaine afin de vous concentrer sur le déploiement de votre projet et de ses activités clés. Grâce à cela, vous ne gaspillez pas vos capitaux propres et vous serez bien encadré pour chaque investissement que vous envisagez réaliser.

Chez Cofiniaplusieurs services sont mis à votre disposition dans le but de vous accompagner  dans la gestion de votre activité : 

        • Comptabilité: Notre service comprend la conciliation bancaire, les états financiers, le redressement, la gestion du budget (fonds de roulement), le compte des dépenses, l’inventaire, les remises des taxes, la gestion de la paie, et l’analyse budgétaire.
        • Modélisation financière: Ce service comprend l’analyse de l’état des résultats, le bilan financier et le flux de trésorerie de votre entreprise.
        • Intelligence d’affaires: Ce service englobe l’usage et l’intégration d’outils automatisés comme les logiciels Zoho.

.

.

Numériser vos services comptables